Qui sommes nous ?

Le 30 avril 2012 a été créé le Collectif pour les Enfants Autistes de L’Estuaire.

 

Ce collectif regroupe des parents d’enfants autistes en attente de place pour une prise en charge par le Sessad « Autisme » de Saint Brévin les Pins (Loire Atlantique), mais aussi des parents dont l’enfant bénéficie déjà des services du Sessad et qui souhaitent que cette structure puisse bénéficier de moyens supplémentaires pour pouvoir augmenter le temps d’intervention auprès de chaque enfant.

 

Le Sessad Autisme de Saint Brévin les Pins est un service public de soins pouvant intervenir à domicile ou au sein d’établissements scolaires. Il est financé par l’Agence Régional de Santé (ARS) et géré par le conseil général de Loire Atlantique. Le Sessad de Saint Brévin le Pins est la seule structure publique du département à actuellement employer les méthodes comportementales éducatives recommandées par la Haute Autorité de la Santé pour la prise en charge de l'autisme. Le Sessad est agréé pour 30 places, mais ne dispose de financements ne permettant que la prise en charge de seulement 10 enfants.

 

Le collectif regroupe deux catégories de familles :

 

- Des familles qui sont en attentent qu’une place se libère (10 enfants sur liste d’attente environ). Le taux de libération de nouvelle place étant actuellement d’une place tous les 2 ans et demi, ces enfants n’ont quasiment aucune chance de pouvoir bénéficier un jour d’une prise en charge par le Sessad (par exemple l’enfant inscrit en 5éme position devra attendre 13 ans avant d’espérer être pris en charge).

 

- Des familles qui ont déjà une prise en charge par les SESSAD, mais qui demandent à bénéficier une prise en charge plus importante, car les moyens actuels du Sessad permettent seulement une prise en charge de deux à trois heures par enfant par semaine, ce qui est totalement insuffisant pour que les enfants puissent en retirer tout le bénéfice.

 

Nos objectifs actuels sont les suivants :


- Que les enfants en liste d’attente puissent tous bénéficier d’une prise en charge dans les plus brefs délais.

   

- Que les moyens alloués au Sessad permettent une intervention d’au moins 6 heures par semaine auprès de chaque enfant.


Nos demandes sont conforment à la législation en vigueur et plus particulièrement à l’article L246-1 du code de l’action sociale et des familles dispose que : « Toute personne atteinte du handicap résultant du syndrome autistique et des troubles qui lui sont apparentés bénéficie, quel que soit son âge, d'une prise en charge pluridisciplinaire qui tient compte de ses besoins et difficultés spécifiques. Adaptée à l'état et à l'âge de la personne, cette prise en charge peut être d'ordre éducatif, pédagogique, thérapeutique et social. ».

L’article L246-1 a été complété par une décision du conseil d’état intervenu en 2011 (Arrêt n° 318501), qui précise que les pouvoirs publics n’ont pas seulement une obligation de moyens, mais une obligation de résultat.

 

Adresse mail du Collectif : ceae@laposte.net

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :